Blog, site : comment vos lecteurs accrochent… ou pas?

En voilà une bien vaste question, qui mérite tout autant de réflexion. Trouver les bonnes parades pour attiser l’éveil des internautes n’est pas toujours chose aisée. Après tout, vous écrivez pour être lu, non?
Voici quelques conseils pour mener à bien la longévité de votre blog ou site.

La mode du zapping

Les lecteurs se lassent vite, très vite, et notamment sur internet. Pourquoi? Parce que contrairement à une édition papier qui laisse statique, le support virtuel lui, donne une fâcheuse tendance à la bougeotte. Annoncez la couleur d’emblée (ce dont vous allez parler), ou alors votre visiteur s’empressera d’emprunter des chemins plus vertueux.

Le lancer d’hameçon

Lorsque vous commencez à écrire, sachez capter explicitement l’attention de vos visiteurs dès le premier paragraphe. Le titre est très important aussi. Ces deux critères doivent inviter à en lire davantage. C’est ce que l’on s’appelle la phase d’accroche.

Le chant des sirènes

Le langage et l’intonation ont toute leur importance. Après, tout dépend du public que vous visez. Si vous faites la promotion d’un sonotone, la cible ne sera pas forcément la même que pour un I phone dernier cri. Bien sûr, ces deux exemples sont tout public et j’exagère volontairement pour que vous compreniez bien. 😉
Adaptez donc votre langage, le mieux étant d’employer un vocabulaire compréhensible de tous, en y apportant vos touches personnelles.

Captiver ses troupes

Un contenu se doit d’être intéressant et d’apporter quelque chose.
Si vous vous contentez de ne parler que de la pluie et du beau temps, nul doute que vos lecteurs prendront vite la poudre d’escampette! Non, les internautes ont besoin de conseils, de récits d’expériences… Lorsque vous êtes à leur place, vous en demandez de même, pas vrai? Tout est dit…

C’est du lourd

Un billet ou un article n’a pas besoin de faire 3 pages pour être mieux compris! On risque de s’y perdre, de gagner en lourdeur et en répétitions. Il faut être clair, aller droit au but, en détaillant ce qui a besoin de l’être, mais c’est tout.

La grande marrée

L’humour est à employer avec parcimonie et judicieusement. Pour ma part, il me semble que les métaphores sont de bonnes alliées. 😉

Repositionner son cap

Parler d’une thématique c’est bien, l’étoffer c’est mieux. Élargissez au maximum le champs des possibles. Exemple : si vous postez des recettes de cuisine, présentez en parallèle des ouvrages en rapport, que vous avez trouvé intéressants.

L’œil du cyclone

L’apparence est la toute première chose perçue, et comme on dit : « ça passe ou ça casse ». Personnellement, un site mal agencé, fouillis, brouillon, avec une mise en page non soignée, je le fuis immédiatement.
C’est bien dommage car il est possible que le contenu eut été fructueux.

En français dans le texte, s’il vous plaît

Voilà le comble du comble, après un mauvais design. Fautes d’orthographe à profusion, erreurs de syntaxe, vocabulaire mal employé,… autant de facteurs qui décrédibilisent malheureusement votre site.

Allo le ciel? Ici à la terre

Les renseignements que vous apportez se doivent d’être vrais, et donc vérifiables. Si vous n’êtes pas sûr de vous, ne vous risquez pas à divulguer des informations sans fondement.

Le fil conducteur

L’insertion de liens, d’images et de documents, est une bonne façon d’illustrer et de fiabiliser vos propos.

Donnez lui une âme

Chaque site a un moi intérieur. C’est vous qui le bâtissez de vos propres mots, de votre propre personnalité, et qui le rendez ainsi unique. Soyez vous-même, et surtout soyez honnête. L’originalité est une option à ne pas négliger non plus.

Révélez-le au monde

Avoir un site est synonyme de partage. Répondez aux commentaires laissés sous vos articles, participez aux blogs voisins du vôtre, et vous ne ferez que renforcer votre bonne réputation courtoise et avenante. 🙂
De même, être actif sur les réseaux sociaux augmentera la visibilité de votre site.

La belle prise que voilà

Ca y’est! Vous avez réussi à intéresser les lecteurs et à vous créer un petit cercle d’habitués!!! Mission accomplie et surtout ne relâchez rien, tout finit par payer à coups d’efforts!

Vous pouvez amarrer

Vous savez maintenant comment vos lecteurs accrochent, ou n’accrochent pas d’ailleurs. C’est en vous forgeant d’expériences, en essuyant quelques échecs pour mieux rebondir, que votre blog sera vivant! Et avec le sourire en prime, elle est pas belle la vie?

Alors évidemment, la liste est longue, mais je pense vous avoir donné les bases pour bien démarrer.

En espérant que mon article n’a pas été trop long à votre goût. 😀

Soyez le premier à commenter

Vous souhaitez réagir à cet article?